Hae-Sun Kang
Corée, République De


Hae-Sun Kang est l'une des violonistes les plus recherchées de la scène musicale contemporaine internationale. De nombreux compositeurs lui ont confié la création de leurs œuvres, comme Pierre Boulez (Anthèmes II, 1997), Unsuk Chin (Double Bind ?, 2006-07), Georges Aperghis (The Only Line, 2008), Marco Stroppa (hist wist, 2009), Philippe Manoury (Synapse, 2010) ou encoreDai Fujikura (Samarasa, 2010). Elle a également interprété les concertos de Pascal Dusapin, d'Ivan Fedele et de Michael Jarrell (avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Finnish Radio Symphony Orchestra et le Radio-Symphonieorchester Wien) et ceux de Matthias Pintscher et de Beat Furrer avec l'Orchestre national de Belgique et le Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin.

Hae-Sun Kang a commencé très tôt le violon et à 15 ans, elle quitte la Corée du Sud pour Paris où elle est admise au CNSMD. Elle fait plusieurs rencontres déterminantes : Christian Ferras, Yfrah Neaman, Franco Gulli, Wolfgang Schneiderhan, Herman Krebbers, Josef Gingold et Yehudi Menuhin. Elle remporte ensuite plusieurs prix internationaux, tels que ceux des concours Rodolfo Lipizer en Italie, Carl Flesch à Londres, Yehudi Menuhin à Paris, ainsi que celui de la ARD à Munich. En 1993, elle devient premier violon de l'Orchestre de Paris où elle attire l'attention de Pierre Boulez et intègre l'Ensemble intercontemporain l'année suivante.

En 2014, Hae-Sun Kang est en concert notamment avec le Philharmonia Orchestra London, le NDR Hamburg, ainsi que la violoncelliste Ophélie Gaillard avec qui elle se produit fréquemment. Elle est professeur au CNSMD de Paris.