Marc Monnet
France (1947)


Toujours prêt à remettre en cause ce qui semble acquis, Marc Monnet compose avec une créativité sans cesse renouvelée, bousculant habitudes et certitudes. Chaque œuvre, scénique ou non, réinvente un matériau et des dispositifs sonores propres, une théâtralité nouvelle et une relation particulière à ses interprètes comme à ses auditeurs. « Chaque œuvre naît de la façon singulière dont le matériau s'organise à moi, la plupart du temps par à-coups, de manière discontinue. À chaque instant se pose la question : que faire de ce qui, incongru, survient ? »

Austère ou exubérante, tragique ou ironique, sa musique est empreinte de poésie ou d'humour, à l'image de leurs titres : Bosse, crâne rasé, nez crochu (2000), Épaule cousue, bouche ouverte, cœur fendu (2009-10), ou sans mouvement, sans monde, créée en 2010 par le violoncelliste Marc Coppey et l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

Après avoir suivi l'enseignement de Mauricio Kagel à la Musikhochschule de Cologne, Marc Monnet fonde en 1986 la compagnie de théâtre Caput Mortuum, pour répondre à son besoin de repenser le théâtre musical (Inventions,1986 ; Pan, créée à Musica 2005). Son catalogue accorde une large place à la musique soliste et de chambre : une série de Fantasias (1980-89), sept quatuors à cordes, des pièces pour piano (Imaginary travel, 1996 ; le premier livre d'en pièces, créé par François-Frédéric Guy à Musica 2012). Il est directeur artistique du Printemps des Arts de Monte-Carlo depuis 2003.