Hèctor Parra
Espagne (1976)


Après des études de composition et de piano au Conservatoire de Barcelone, Hèctor Parra suit le cursus de composition et d'informatique musicale de l'Ircam (2002-03) puis approfondit sa formation à Royaumont, au Centre Acanthes, à Takefu (Japon) et à la Haute École de Musique de Genève auprès de Brian Ferneyhough, Jonathan Harvey, Michael Jarrell, Philippe Leroux et Philippe Manoury. Suite à Strette pour soprano et vidéo en temps réel (2002-03), l'Ircam lui commande L'Aube assaillie (2004-05), pièce chorégraphiée dans laquelle il énonce son idéal artistique : pulsion énergétique résultant de la friction entre différents flux temporels. Après une période de pratique active des arts plastiques et de fascination pour la peinture – notamment pour l'œuvre d'El Greco et de Cézanne – Hèctor Parra puise son inspiration dans la physique théorique et la biologie évolutive, qui inspirera des œuvres telles que l'opéra Hypermusic Prologue (sur un livret de la physicienne Lisa Randall, créé en 2009 au Festival Agora), Caressant l’horizon (2010-11) ou InFALL (2012).
Hèctor Parra a enseigné la composition électroacoustique au Conservatoire d'Aragon (2005-11) et a été professeur à l'atelier de composition Voix Nouvelles 2011 de Royaumont. Ses œuvres ont été interprétées par le Tokyo Philharmonic, le Brussels Philharmonic, Klangforum Wien, l'Ensemble intercontemporain ou encore le Holland Symfonia. Son dernier opéra Das geopferte Leben, sur un livret de Marie NDiaye, rassemble deux ensembles – baroque (Freiburger Barockorchester) et contemporain (ensemble recherche) – et a été créé avec succès en 2014 au Theater Freiburg.