Franz Schubert
Autriche (1797 - 1828)


Autriche (1797-1828)

Durant les trente et une années de sa courte vie, Schubert a composé plus de mille œuvres, notamment six cents Lieder sur des textes des plus grands poètes de la langue allemande (Klopstock, Goethe, Schiller, Rückert, Heine), qui deviennent une référence formelle. Les thèmes qui traversent son œuvre – la nature, l’amour et l’amitié, la marche, thèmes romantiques par excellence – sont traités avec une retenue qui rend d’autant plus saisissante l’alternance de sérénité et de noirceur. Le naturel de son style, la remarquable construction de ses œuvres, sa parfaite maîtrise de l’écriture instrumentale articulent des motifs musicaux dont la puissance repose sur la simplicité et sur la profondeur d’inspiration, notamment le dramatique Quintette à cordes en ut. Si Schubert a préféré les petites formations aux œuvres symphoniques, le riche répertoire qu’il laisse pour le piano, solo ou à quatre mains, des Impromptus aux Sonates en passant par les Moments musicaux et les Fantaisies, est souvent conçu de manière symphonique. La plus grande partie de ses œuvres (les Lieder, en particulier le Winterreise, les dernières Symphonies, certains Impromptus, l'ultime Sonate pour piano D. 960, le Quintette en ut), est marquée par le rythme sans répit des pas du Wanderer, promeneur cheminant en une quête désespérée d'un ailleurs sans cesse poursuivi et jamais atteint – à l’image du destin tragique du compositeur.

mise à jour: mai 2009