Julien Bilodeau
Canada (1974)


Julien Bilodeau étudie la composition et l'analyse musicale auprès de Serge Provost au Conservatoire de Musique de Montréal, avant d’être invité en 2003 par Karlheinz Stockhausen pour approfondir ses recherches sur les rapports entre temps et forme musicale, à Paris. Cette étape de sa formation confirme son intérêt pour les nouvelles technologies, l’interaction entre l’interprète, l’interface audio-numérique et l’espace de diffusion. Il se perfectionne ensuite à l’Ircam ainsi qu'au Centre de Création Musicale Iannis Xenakis (CCMIX), où il est compositeur et conférencier en résidence de 2004 à 2007. Parallèlement à son travail de recherche, Julien Bilodeau s'investit dans une intense activité de création musicale.

Tout en poursuivant ses recherches, il compose notamment À coups pour le Nouvel Ensemble Moderne, ÉventAils pour l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, Kr0niKs_04 (hommage au compositeur Fausto Romitelli) pour L’Itinéraire, et Myriades pour l’Orchestre de la francophonie canadienne qui lui commande aussi en 2008 une œuvre destinée au 400ème anniversaire de la ville de Québec.

Désireux de redéfinir certains paramètres du concert classique, Julien Bilodeau travaille avec la physicienne Claudine Allen et l’architecte Yann Rocher à la réalisation d’un espace de diffusion multimédia mobile. Depuis 2004, il bénéficie de l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec et de celui du Conseil des Arts du Canada qui lui a décerné, en 2006, le prix Robert-Fleming destiné à aider les jeunes compositeurs.