Márton Illés
Hongrie (1975)


La musique de Márton Illés offre un équilibre précis entre calcul exact et prise de risque, rationalité et expressivité : « L’expression de l’émotion dans sa musique est toujours contenue dans les limites d’un tout structurel ; la rationalité se confronte à un monde sonore puissant et incisif, et à une énergie explosive » (Wolfgang Rihm). Ses idées musicales les plus profondes se concentrent en quelques figures linéaires, dont il cherche constamment à accentuer l’indépendance. Comme chacune de ces lignes possède sa propre vitesse, sa propre pulsation, un tempo commun est impossible. Ce contrepoint extrêmement linéaire est alors fréquemment interrompu par des césures et des conglomérats sonores, dont il résulte une musique à la fois riche et chatoyante. La mise en espace apporte une clarté à son langage et sépare les différentes strates plus distinctement, traduisant son besoin de s’exprimer à travers des structures claires et des processus formels logiques.

Márton Illés étudie le piano, la percussion et la composition en Hongrie et en Suisse, puis se perfectionne en composition auprès de Detlev Müller-Siemens à Bâle (1997-2000) et de Wolfgang Rihm à Karlsruhe (2001-05). Il reçoit également les conseils de Karl-Heinz Kämmerling, György Sándor, Lazar Berman, Sándor Falvai, Ferenc Kerek, György Ligeti, György Kurtág et Helmut Lachenmann. Sa musique est régulièrement jouée dans de nombreux festivals et salles de concerts renommés du monde entier. Il crée en 2006 l’ensemble Scene Polidimensionali avec lequel il se produit en tant que chef d’orchestre et pianiste.