Anthony Cheung
États-Unis (1982)


Afin de nourrir son imaginaire créatif, Anthony Cheung s’intéresse tant à l’improvisation jazz et à la microtonalité qu’à la polyphonie rythmique et la perception temporelle. Il est également profondément influencé par la poésie, la syntaxe et la rhétorique, le mystère et la beauté des phénomènes naturels et les arts visuels.

Sa découverte du répertoire du 20ème siècle, du jazz et des musiques improvisées l’a progressivement conduit à s’intéresser à la composition. Il étudie la musicologie à l’Université de Harvard dont il sort diplômé en 2004, et obtient un doctorat à la Columbia University en 2010. Il se forme à la composition avec Tristan Murail et Bernard Rands, et participe à des ateliers de composition (Tanglewood Music Center, Aspen Music Festival, Domaine Forget, Fontainebleau, Centre Acanthes). Titulaire de nombreux prix, il remporte notamment le Premier Prix et le Prix du Public lors du Concours International de composition Henri Dutilleux en 2008 pour son œuvre Windswept Cypresses. Sa musique est jouée par des formations telles que le Nouvel Ensemble Moderne, l’International Contemporary Ensemble, l’Orchestre National de Lille ou les Harvard-Radcliffe Orchestra et San Francisco Symphony Youth Orchestra. Il est directeur artistique et pianiste du Talea Ensemble, avec lequel il contribue activement à faire découvrir de nouvelles compositions.

L’Ensemble intercontemporain lui a passé commande d’une œuvre pour grand ensemble, qui sera créée en octobre 2012. À partir de 2013, il enseignera à l’Université de Chicago.