Christian Gangneron
France (1944)


Normalien et philosophe, Christian Gangneron est un metteur en scène habité par une mission de renouvellement de la forme opératique, dont il refuse l’esthétisme académique. Il aime, dans ses mises en scène, confronter la nudité d'un plateau avec l'image vidéo et la photographie, sans pour autant en faire un système. Passionné par le croisement des disciplines artistiques, c'est la résolution de l'équation texte - musique - jeu - espace, dans son rapport au lieu et aux interprètes, qui est à l'œuvre dans toutes ses pièces.
En 1983, il fonde l'ARCAL (atelier de recherche et de création pour l'art lyrique) et dans ce cadre, il met en scène des opéras de chambre baroques et contemporains. Christian Gangneron a réalisé plus de trente mises en scène. Au Festival d'Innsbruck, il fait équipe avec René Jacobs (opéras de Cavalli, Haendel et Mozart) et au Festival d'Avignon, il met en scène Le Miracle secret, création de Martin Matalon. Il est invité par La Fenice à Venise pour mettre en scène Anacréon de Luigi Cherubini. Il met en scène deux œuvres de Matteo Franceschini, Il Gridario (2010) pour la Biennale de Venise et Zazie dans le métro, créée au Théâtre du Châtelet en 2012 avec l’Orchestre national d’Île-de-France.
Dans le répertoire contemporain, il signe également les mises en scène d'Opérette d'Oscar Strasnoy (2002), Riders to the sea (2006) de Vaughan Williams ou encore Les Sacrifiées de Thierry Pécou (2007), sa première collaboration avec l'ensemble TM+. Il met également en scène des opéras pour enfants et réalise des petites formes, à la frontière entre théâtre et musique.

Participations comme auteur