Christian Lauba
France (1952)


Né en Tunisie, Christian Lauba est resté marqué par les musiques arabe, européenne, juive et américaine qu'il côtoie dans son enfance. Ces influences multiples transparaissent dans son écriture, en une habile synthèse de styles qui incluent également le répertoire populaire et la musique de György Ligeti. Sa musique est interprétée dans le monde entier par des formations et solistes tels que le Quatuor Diotima, l'Ensemble Court-circuit, le MDR Sinfonieorchester de Leipzig, Ictus, Les Percussions de Strasbourg, Brigitte Engerer, Boris Berezovski, Henri Demarquette ou encore Michel Portal.

Ses œuvres laissent volontiers percevoir des mouvements agités en surface qui peuvent générer des éclats spectaculaires. Son répertoire d'une soixante d'œuvres aborde les grandes formes – opéra (Garonne, 1987), oratorio (Marchands de sable et de vagues - Marco Polo, 1993), orchestre (Hoggar, 1995) – comme les formations plus réduites (Morphing, 1999) et le répertoire soliste (Awabi, 2006). On lui doit également plusieurs musiques de film ainsi que de nombreuses œuvres pour saxophone.

Christian Lauba étudie la composition au Conservatoire de Bordeaux auprès de Michel Fusté-Lambezat. En 1994, il reçoit le 1er Prix au concours de composition Institut für Neue Musik de Berlin. De 2004 à 2006, il est directeur musical de l'Orchestre national Bordeaux Aquitaine. Il est compositeur en résidence auprès de différents festivals et en 2007-08, à l'Orchestre Symphonique de Mulhouse, en collaboration avec La Filature. Il est actuellement directeur artistique du festival Les Semaines Musicales de Quimper et de la saison musicale Classik du Théâtre Trianon à Bordeaux. Son opéra La Lettre des Sables, sur un livret et une mise en scène de Daniel Mesguich, est créé à l'Opéra de Bordeaux en 2014 sous la direction de Jean-Michaël Lavoie.