Mathias Berthod
France (1987)


Mathias Berthod mène en parallèle des études générales et musicales. Après avoir approfondi ses connaissances en mathématiques en classes préparatoires aux grandes écoles, il est admis à l’Ecole Normale Supérieure (Cachan) dans le département d’économie générale. Parallèlement, il obtient deux prix d’interprétation (piano) et de composition musicale au Conservatoire de Cergy-Pontoise puis, entré au CNSMD de Paris en 2013, trois prix de musicologie (analyse, esthétique et acoustique musicale) dans les classes de Claude Ledoux, Christian Accaoui et Adrien Mamou-Mani. Il se passionne alors pour les liens entre sciences cognitives et musique et fait naturellement un lien entre ses deux formations en utilisant des outils mathématiques pour composer.

En 2014, il remporte le prix du jury, présidé par la compositrice Xu Yi, et le prix du public lors des treizièmes rencontres internationales de composition musicale de Cergy-Pontoise. La même année, il est sélectionné, notamment par Eve Ruggiéri, Edit Canath de Chizy et Yann Robin, avec cinq autres compositeurs pour participer au prix Saint Christophe du jeune compositeur où sa pièce Une élégie est créée par les Métaboles. Depuis septembre 2017, il étudie auprès de Daniel D’Adamo au Conservatoire de Strasbourg. À cette occasion, il a pu travailler avec le Quatuor Tana qui a créé une de ses pièces. Compositeur et chercheur, il s’apprête à soutenir une thèse en économie de l’environnement à l’École d’Économie de Paris sur la gestion des ressources non-renouvelables et la transition énergétique.