Leoš Janáček
Tchèque, République (1854 - 1928)


Leoš Janáček passe une partie de sa jeunesse au couvent des Augustins de Brno, où il étudie la musique et découvre le chant choral issu de la tradition tchèque grâce à son directeur musical. Il se forme à l'école d'orgue de Prague (1874-75), au Conservatoire de Leipzig – où il reçoit notamment l'enseignement de Carl Reinecke – puis à Vienne auprès de Franz Krenn. Sa rencontre avec Antonín Dvořák en 1874, qui deviendra son ami, sera déterminante dans son parcours. En 1881, il fonde une école d'orgue à Brno qu’il dirige jusqu’en 1920 et qui deviendra par la suite un conservatoire. Leoš Janáček étudie les chansons populaires de Moravie, notant les figures mélodiques et rythmiques mais aussi les nuances des interprétations qui réapparaitront dans ses propres œuvres (Danses du pays des Lachs, 1893, pour piano puis orchestrées).
Son opéra Jenufa (1894-1903) marque un tournant décisif : à la fois rupture stylistique et début d’une reconnaissance internationale pour le compositeur. L'originalité de l'écriture de Janáček se manifestera plus encore dans les dix dernières années de sa vie avec en particulier quatre grands opéras (Katja Kabanova, La Petite Renarde rusée, L'Affaire Makropoulos, De la maison des morts), ses quatuors à cordes et quelques œuvres profondément novatrices (Concertino, Sinfonietta, Messe glagolithique), laissant apparaître ses teintes impressionnistes, ses jeux de timbres et de sonorités, sa complexité rythmique et ses orchestrations étonnantes.