Henry Fourès
France (1948)


Caustique, rocailleux, débarrassé des scories de l’écriture mais non des joies de l’ornementation sauvage, Henry Fourès façonne une musique hautement personnelle et libre de toute classification.

Son éclectisme le conduit à collaborer avec des artistes d'esthétiques et d'horizons très divers et ses activités touchent de nombreux domaines : il réalise des films pour la télévision, compose pour l'image, la danse, la scène et la radio. Il exploite avec aisance et agilité tous types d'effectifs et de dispositifs, des œuvres symphoniques à la musique de chambre, des pièces électroniques et mixtes aux œuvres vocales, en passant par des installations interactives et manifestations événementielles.

Henry Fourès étudie la musique au CNSMD de Paris (écriture, analyse et composition), à l'Université de Berlin (musicologie médiévale) et à l'Académie de Vienne (piano). Après avoir enseigné au Conservatoire de Pantin et à l’Université de Toulouse, il occupe différentes fonctions au sein du Ministère de la Culture de 1982 à 1990. De 2000 à 2009, il est directeur du CNSMD de Lyon.

Une nouvelle version scénographiée (avec jongleur) de Correspondances, créée à Musica 2013, a vu le jour en 2014 au concert hall du Musée Biedermann de Donaueschingen. Le deuxième cahier de Soleares, pour voix et percussion, a été créé en mai 2015 à Marseille et en novembre prochain, sera créée Cymbalum Mundi pour six musiciens et un set du gamelan balinais Bintang Tiga.