Domenico Scarlatti
Italie (1685 - 1757)


Exact contemporain de Bach et de Haendel – tous trois sont nés la même année –, Domenico Scarlatti est issu d'une famille de musiciens et fils du compositeur Alessandro Scarlatti. Il commence sa carrière à Naples, comme organiste et compositeur d'opéras et de cantates. Il se rend à Venise vers 1705 où il se perfectionne auprès de Francesco Gasparini et se lie d'amitié avec Haendel. Attaché à la cour de la reine Marie-Casimire de Pologne pour qui il compose plusieurs opéras, il est ensuite nommé maître de chapelle de la basilique Saint-Pierre (1715-19). En 1720, il dirige la chapelle du roi Jean V du Portugal, à Lisbonne. Il a pour élève l'infante Maria-Barbara, qui deviendra l'épouse du futur roi Ferdinand VI d'Espagne et qu'il suivra à Madrid – où il passera l'essentiel de sa vie.

Domenico Scarlatti doit sa renommée à son abondante littérature pour clavier : on lui doit en effet pas moins de 555 sonates pour clavecin. C'est dans cette somme colossale que réside toute l'originalité du compositeur, qui fait preuve d'un incroyable esprit créatif. Son écriture sans cesse renouvelée ne se laisse pas enfermer dans un cadre et apporte de nombreuses nouveautés. Il multiplie les dissonances, les modulations, les ruptures rythmiques et les contrastes mélodiques. Ces sonates ont circulé dans toute l'Europe sous forme de manuscrits et ont assuré à leur auteur une place privilégiée parmi les musiciens de son époque. Certains voient en Domenico Scarlatti le père de la technique moderne de clavier, et son influence a été déterminante dans l'évolution de la musique pour clavecin et piano-forte à la fin du XVIIIe siècle.