Heiner Goebbels
Allemagne (1952)


Compositeur et metteur en scène, Heiner Goebbels a étudié la sociologie et la musique à Francfort. Il forme en 1976 un « orchestre à vent radical de gauche », ainsi que le duo avec Alfred Harth (1976-88) puis forme le groupe de rock expérimental Cassiber (1982-92).

Il commence par composer pour le cinéma et le théâtre, et signe des pièces radiophoniques avant-gardistes, principalement d'après des textes de Heiner Müller.
Il développe par la suite un genre très personnel de « mise en scène de concert » avec Die Befreiung des Prometheus (1985-93), Eislermaterial (créé en 1998 par l'Ensemble Modern) ou encore le cycle Songs of Wars I have seen (2002-07). Depuis le début des années 1990, il compose et met en scène ses propres pièces de théâtre musical, parmi lesquelles Die Wiederholung (1995), Landschaft mit entfernten Verwandten (2002), Eraritjaritjaka (2004) et I went to the house but did not enter (2008). La majorité de ses œuvres est produite par le Théâtre de Vidy-Lausanne (Suisse), et ses productions font l’objet de tournées dans le monde entier. Chacune des productions de cet explorateur infatigable à la créativité féconde est une invitation au voyage, qui donne autant à voir qu’à entendre. Les éléments sonores, visuels, textuels et technologiques se mêlent savamment en une alchimie parfaitement maîtrisée.
Heiner Goebbels a notamment été compositeur en résidence auprès du Festival de Lucerne, du Bochumer Symphonikern et de l'Université Cornell (États-Unis). Il est professeur à l'Institut d'études théâtrales de l'Université de Giessen (Allemagne) et depuis 2006, président de l'Académie de théâtre de Hessen.
Heiner Goebbels a reçu l'International Ibsen Award en 2012, l'une des récompenses les plus prisées du milieu théâtral. De 2012 à 2014, il assume la direction artistique de la Ruhrtriennale, où il crée son dernier spectacle When the mountain changed its clothing (2012) et met en scène des œuvres rarement jouées d’autres compositeurs : John Cage : Europeras 1&2 (2012), Harry Partch : Delusion of the Fury (2013) et De Materie de Louis Andriessen (2014).