Jean-Guihen Queyras
France


Élu « Artiste de l’Année » par les lecteurs du Diapason et « Meilleur Soliste Instrumental » pour les Victoires de la Musique Classique en 2008, Jean-Guihen Queyras se distingue par un éclectisme musical qui lui est cher. Longtemps soliste de l’Ensemble Intercontemporain où son travail avec Pierre Boulez l’influence profondément, il s’est depuis épanoui dans un vaste répertoire qu’attestent ses programmes originaux et ambitieux ainsi que sa discographie variée, largement récompensée par la critique.

Le répertoire interprété par Jean-Guihen Queyras est à la mesure de sa curiosité musicale : il a créé les concertos d’Ivan Fedele, de Gilbert Amy, de Bruno Mantovani et de Philippe Schoeller – réunis sur un enregistrement harmonia mundi paru en 2009. Il interprète les concertos pour violoncelle de Haydn et de Monn sur l’instrument d’époque avec le Freiburger Barockorchester et quant à ses récitals solos, ils offrent volontiers un écho contemporain au répertoire plus ancien. Jean-Guihen est invité par les orchestres du monde entier parmi lesquels le BBC Symphony Orchestra, l’Orchestre du Gewandhaus et de la Konzerthaus de Berlin, le Tokyo Symphony Orchestra, la Tonhalle de Zürich…

Passionné de musique de chambre, il fonde avec Tabea Zimmermann, Antje Weithaas et Daniel Sepec le quatuor à cordes Arcanto. Les séries de concerts pour lesquelles il est l’invité d’exception à la Philharmonie d’Utrecht, au Concertgebouw d’Amsterdam et enfin au Bijloke de Gand en Belgique lui permettent de réunir un grand nombre de ses partenaires dont Emmanuel Pahud, Isabelle Faust, Alexander Melnikov, Alexandre Tharaud et, dans un autre registre, les frères Chemirani, maîtres du zarb et avec lesquels il improvise sur des thèmes de musique orientale.

Jean-Guihen est professeur à la Musikhochschule de Freiburg-en-Brisgau et co-directeur artistique des Rencontres Musicales de Haute-Provence. En 2014, il sort pas moins de trois enregistrements sous le label Harmonia Mundi, dont l’intégrale des sonates pour violoncelle et piano de Beethoven avec Alexander Melnikov.