Juliane Banse


Juliane Banse, soprano
Allemagne

Née en Allemagne, Juliane Banse grandit à Zurich où elle étudie le chant avec Paul Steiner et Ruth Rohner, avant de poursuivre sa formation à Munich auprès de Brigitte Fassbaender et de Daphne Evangelatos. Elle fait ses débuts à l’opéra à l’âge de 20 ans en Pamina dans Die Zauberflöte (mise en scène, Harry Kupfer) et crée le rôle-titre de Schneewitchen de Heinz Holliger en 1998. Elle s’est produite depuis à Bruxelles, Salzbourg, Vienne et Glyndebourne, ainsi qu’à plusieurs reprises au Bayerische Staatsoper. La richesse de sa palette artistique s’exprime à travers des rôles allant de Mozart à Wagner en passant par Beethoven, Weber et Tchaïkovski. Outre l’opéra, elle collabore en tant que soliste avec les plus grands orchestres (Berliner et Wiener Philharmoniker, Cleveland Orchestra…) sous la direction de chefs tels que Claudio Abbado, Kent Nagano, Pierre Boulez, André Previn, Lorin Maazel, Riccardo Chailly, Leonard Slatkin, Bernard Haitink, Nikolaus Harnoncourt, Helmuth Rilling ou encore Carlo Maria Giulini. Elle se produit également en concerts de musique de chambre et en récital et a enregistré de nombreux CD, dont Fidelio de Beethoven avec le Berlinder Philharmoniker sous la direction de Sir Simon Rattle et Kafka-Fragmente de György Kurtág avec le violoniste András Keller.
En 2009-10, elle se produira dans un répertoire varié – de Haydn à Rihm en passant par Beethoven et Mendelssohn – sur les scène du monde entier (Stuttgart, Vienne, Singapour, Zurich) avec des musiciens tels que le Concentus musicus dirigé par Nikolaus Harnoncourt ou le Bamberger Symphoniker dirigé par Herbert Blomstedt.

Mise à jour : juin 2009