Peter Hirsch
Allemagne (1956)


Depuis de nombreuses années, le nom de Peter Hirsch est associé à de riches explorations dans le domaine scénique mais également à des programmes de concert savamment élaborés. Sa démarche artistique s'enrichit de ses réflexions sur l'art dramatique, la philosophie, l'architecture et leurs influences sur la musique.

Après des études de direction d'orchestre à Cologne, Peter Hirsch devient l'assistant de Michael Gielen à l'Opéra de Francfort où il officie comme chef principal de 1984 à 1987. Il dirige ensuite de nombreuses productions d'opéra, comme la création de Stephen Climax de Hans Zender, la reconstruction de la version originale de Benvenuto Cellini de Berlioz, ou des versions très applaudies des Nozze di Figaro et de Così fan tutte de Mozart en collaboration avec le metteur en scène Jürgen Gosch. Dans le domaine symphonique, Peter Hirsch est invité à diriger les formations les plus prestigieuses : Deutsche Symphonieorchester et Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Radio-Sinfonieorchester Stuttgart des SWR, ou Münchner Philharmoniker.
De sa collaboration et de son amitié avec Luigi Nono naissent de nombreuses créations, parmi lesquelles la version définitive de Prometeo et Risonanze Erranti. En outre, par sa direction particulièrement efficace, précise et intelligente, il défend avec ardeur et conviction les nombreuses œuvres de Bernd Alois Zimmermann, Helmut Lachenmann, Hans Zender ou encore Georg Friedrich Haas qu'il a créées. À sa riche discographie s'est ajouté en 2014 un enregistrement consacré à Roberto Gerhard, avec le Collegium Novum Zürich (Neos).