Sonic Temple vol.1

On la prononce en anglais : la noise. Le phénomène n’est pas récent, mais son omniprésence sur les scènes expérimentales laisse supposer que la pratique est tout particulièrement en adéquation avec son temps. Peut-être caractérise-t-elle ce sentiment général de la décennie écoulée que l’auteur de science-fiction Bruce Sterling nomme l’« euphorie noire » (dark euphoria). Car là où la noise peut sembler sombre et négative, elle déploie aussi un extraordinaire potentiel de vie – sans compter une profonde réflexion sur le son et l’écoute : construction de masses sonores complexes, jeu sur la perception de l’espace et du temps, recherche sur les champs fréquentiels produits par l’environnement naturel ou social, écoute incarnée et vibratoire où le corps de l’auditeur devient lui-même le lieu de l’expérience esthétique.

Figure de la musique expérimentale américaine, Phill Niblock offre sa dernière création au public de Musica : Unmounted/Muted Noun pour orgue et bande sonore. Interprétée par l’organiste Hampus Lindwall, la pièce présente des masses sonores mises en vibration par un volume intense, avec pour résultat une propagation de micro-intervalles dans l’espace. De manière similaire, Erwan Keravec enveloppe l’auditeur dans les bourdons de sa cornemuse qui, progressivement, laissent apparaître les composantes acoustiques d’un spectre, comme d’étranges chants venant tordre l’espace. Lorsqu’il ne conçoit pas des acoustiques de laboratoire scientifique dans le monde entier, Michael Gendreau applique ses compétences à l’improvisation électronique. Sa spécialité : performer à partir des résonances naturelles et urbaines d’un lieu qu’il analyse préalablement.

Fondé à Zürich en 1987 autour de Rudolf Eb.er, le collectif Schimpfluch confine à la légende. Sa présence à Strasbourg est exceptionnelle tant il s’est fait rare sur les scènes européennes. À cette occasion, Rudolf Eb.er s’entoure de l’artiste anglaise Alice Kemp et de Dave Phillips, membre originel du groupe. Chaque performer présentera une œuvre nouvelle au cours d’un rituel sonique situé à mi-chemin entre l’actionnisme, les musiques indus et la poésie sonore. Performance physique, épreuve psycho-acoustique et expérience des extrêmes de la vibration interrogent les limites du corps et de la conscience.

soirée en prix libre


Noise music is not a recent phenomenon, but its omnipresence on experimental stages suggests that it is particularly relevant to our era. Perhaps it embodies the general sentiment of the past decade that science fiction writer Bruce Sterling calls ‘dark euphoria’: where noise music can seem sombre and negative, it also demonstrates an extraordinary potential for life – as illustrated by this evening of vibrations, a rich compilation of experimental noise techniques. An opportunity to listen beyond stereotypes.

 Christophe Urbain - Musica
Christophe Urbain - Musica
 Christophe Urbain - Musica
Christophe Urbain - Musica

no miracles, Erwan Keravec
Sonorisation Manu Le Duigou
Producteur Offshore
Avec le soutien du CENTQUATRE-PARIS
Offshore (www.erwan-keravec.eu) est une association subventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles / Bretagne) et le Conseil régional de Bretagne.

La tournée de Rudolf Eb.er, Alice Kemp et Dave Phillips
sous le nom de Schimpfluch Affialiated Actions est coproduite par Sonic Protest, les Instants Chavirés (Paris), l’IGNM (Zürich), Pro Helvetia et Musica, en coréalisation avec Ausland (Berlin)