Tell me everything

Les jeunes interprètes de la HEAR présentent un programme 100 % USA. Au centre du concert, une pièce bien étrange de Julia Wolfe qu’elle dit avoir composée d’après une cassette, offerte par un ami, sur laquelle figurait un enregistrement d’un groupe folklorique sud-américain pour le moins cacophonique. Avec humour, et par défi, la compositrice en retira l’idée d’une pièce de musique répétitive où les musiciens ne jouent jamais vraiment ensemble… Un joyeux tumulte, parfaitement conscient et organisé, qui décrit bien l’énergie de la création musicale américaine aujourd’hui.


The ensemble of young musicians from the Haute école des arts du Rhin (HEAR) present an American programme. At the centre of the concert is a strange piece by Julia Wolfe which she says was inspired by a raucous recording of a South American folk group on a cassette given to her by friend. With humour and as a challenge, the composer drew from this the idea of a repetitive piece in which the musicians are never really playing together – a joyous cacophony, intentional and perfectly organised, that captures the energy of American musical creation today.