programme


Daniel Zea création française
Daniel Zea création mondiale

Fin de la manifestation à 19h40

Pour sa première à Musica, l’ensemble L’Imaginaire franchit les frontières musicales en compagnie de Daniel Zea Gómez. Ses pièces forment un diptyque où les visages des musiciens, projetés à l’écran, deviennent les instruments d’une partition de mouvements : d’un face-à-face sur le thème du dialogue amoureux (Love Letters) à son miroir virtuel et déshumanisé (Toxic Box), le compositeur suisso-colombien explore les traces laissées par les émotions à l’ère numérique.


Pieces by Daniel Zea Gómez form a diptych in which the musicians’ faces, projected onto the screen, become the instruments in a score of movements: from a face-to-face on the theme of amorous dialogue (Love Letters) to its virtual and dehumanized mirror (Toxic Box), the Swiss-Colombian composer explores the traces left by emotions in the digital era.


coproduction Musica - L’Imaginaire

avec le soutien du Consulat général de Suisse à Strasbourg

avec le soutien de la DRAC Grand Est, la Ville de Strasbourg, la Région Grand Est, de Césaré - Centre national de création musicale de Reims et de la Sacem