Opus 2.131.3

programme

Quatuor Diotima


Ryoji Ikeda
Quatuor, opus 2 (2001-2002)
création française
Ryoji Ikeda création française

Fin de la manifestation à 12h10

L’avant-dernier quatuor de Beethoven, souvent considéré comme son plus grand chef-d’œuvre, a profondément marqué l’histoire de la musique. Modèle de perfection pour les compositeurs romantiques, en lequel Schumann voyait le franchissement de toutes les limites de l’art et de l’imagination humaine, le quatuor a traversé les époques pour être considéré comme un signe avant-coureur de l’École de Vienne, voire des évolutions musicales du XXe siècle. À jamais avant-gardiste, le monument beethovénien est ici encadré par les opus minimalistes de Ryoji Ikeda. Une expérience inédite de mise en perspective des temporalités et des conceptions de l’écoute.


Beethoven’s next to last quartet, sometimes considered his greatest masterpiece, left a profound mark on the history of music. Forever vanguard, this Beethoven monument is here framed by the minimalist opuses of Ryoji Ikeda, offering a novel experiment in the juxtaposition of different temporalities and conceptions of listening.


Le Quatuor Diotima est soutenu par la DRAC et la Région Centre-Val de Loire au titre des ensembles conventionnés, et reçoit régulièrement le soutien de la SACEM, de l’Institut Français, de la Spedidam, du Fonds pour la Création musicale, de l’Adami ainsi que de mécènes privés.
L’Académie Diotima est soutenue par la Caisse des Dépôts et Consignations. Le Quatuor Diotima est membre de PROFEDIM.