Deep listening

programme


Alvin Lucier
V (2018)

Fin de la manifestation à 23h00

première partie : Music for Piano with Slow Sweep Pure Wave Oscillators XL (2020)
piano Nicolas Horvath

deuxième partie : Criss-Cross (2013), Glacier (2001), V (2018)
guitare électrique Stephen O'Malley, Oren Ambarchi
violoncelle Charles Curtis

Monstre sacré de l’expérimentation sonore et de la composition réduite à sa plus simple expression, l’auteur des pièces mythiques que sont I am sitting in a room (1969) ou Silver streetcar for the orchestra (1988) est pour la première fois mis à l’honneur de Musica. À l’aube de ses quatre-vingt-dix printemps, le compagnon de route de John Cage et de Pauline Oliveros poursuit sa recherche sur les résonances naturelles, les processus de déphasage et les paradoxes acoustiques.
Alvin Lucier nous offre en avant-première deux œuvres nouvelles nées de la sollicitation d’interprètes soucieux d’étendre l’expérience d’écoute dans le temps. En 2013, Stephen O’Malley, guitariste du groupe de drone metal Sunn O))) et Oren Ambarchi se réunissaient pour créer Criss-Cross. Pour V, ils sont rejoints par le violoncelliste Charles Curtis : une pièce lente et mystérieuse dont les jeux de fréquences transforment l’espace et tout ce qu’il contient, auditeurs y compris, en un même méta-instrument. Il en est de même pour Music for piano with slow sweep pure wave oscillators XL interprétée par Nicolas Horvath, où l’expérience méditative est étendue à son maximum.
Écoute profonde et immersion totale dans le son — une soirée exceptionnelle, durant laquelle les volumes de l’église Saint-Paul seront progressivement saturés de résultantes acoustiques, de spectres harmoniques suscités par les caractéristiques du lieu, sans compter les fantômes sonores que l’auditeur ne pourra s’empêcher de laisser surgir dans son esprit.


Gracing the Musica stage for the first time, the sacred beast of sound experimentation and composition reduced to its simplest expression, creator of the legendary pieces I Am Sitting in a Room (1969) and Silver Streetcar for the Orchestra (1988). As he approaches his 90th birthday, Alvin Lucier offers us a preview of two new works born of collaboration with performers interested in extending the listening experience in time.


photo © Amanda Lucier