Kaija dans le miroir

Kaija Saariaho est l’invitée d’honneur de cette 40e édition du festival. En partenariat avec ARTE, une grande soirée lui est consacrée dans l’écrin historique du Palais des fêtes de Strasbourg.

Les plus fidèles compagnons de création de Kaija Saariaho se réunissent pour saluer la carrière de la compositrice. Ce concert exceptionnel retrace le parcours de l’artiste à travers quelques-unes de ses pièces marquantes. De Nuits, adieux (1991) à Light still and moving (2016) se dessine l’éventail de métaphores visuelles de celle qui enfant déjà avait essayé de noter sur une feuille « des sons jaunes et nerveux ». Sonores et virtuelles, ces images sont ici mises en perspective de celles filmées par son amie et réalisatrice Anne Grange qui l’a suivie au cours des dernières années. Entre visions rêvées et témoignages, le public est invité à pénétrer dans l’intimité de l’atelier de la compositrice. Un concert, un documentaire vivant, un hommage à la créativité.

Œuvres
Changing Light pour soprano et violon (2002)
Die Aussicht pour soprano et quatuor à cordes (2019)
NoaNoa pour flûte et électronique (1992)
Light still and moving pour flûte et kantele (2016)
Sept papillons pour violoncelle (2000)
Nuits, adieux pour quatuor vocal et électronique (1991)

En deuxième partie de soirée, place aux Tres Coyotes. Les amis de toujours de Kaija Saariaho, le compositeur Magnus Lindberg et le violoncelliste Anssi Karttunen, se réunissent aux côtés de la légende John Paul Jones, bassiste du groupe Led Zeppelin. Un trio extraordinaire né des intérêts communs de ses membres : improviser librement, être à l’écoute, apprendre et découvrir, faire disparaître les frontières et migrer au-delà des idées préconçues. Comme ils l’expriment eux-mêmes, « dans ce monde où l’on bâtit des murs, où l’on dit aux personnes où elles peuvent se rendre et où elles ne le peuvent pas, les Tres Coyotes défendent une musique synonyme d’ouverture ».

soprano | Faustine de Monès
flûtes | Camilla Hoitenga
kantele | Eija Kankaanranta
violon | Aliisa Neige Barrière

Quatuor Ardeo
violons | Carole Petitdemange, Mi-Sa Yang
alto | Yuko Hara
violoncelle | Matthijs Broersma

Orfeó Català
soprano | Mireia Tarragó
mezzo-soprano | Mariona Llobera
ténor | Matthew Thomson
baryton | Joan Miquel Muñoz

Tres Coyotes
piano | Magnus Lindberg
violoncelle | Anssi Karttunen
basse | John Paul Jones


avec le soutien de l'Ambassade de Finlande

© Kaija Saariaho