programme

Suite n°4 (2020)
création mondiale
    lumières, scénographie et régie générale
  • Florian Leduc
Encyclopédie de la parole
Ictus

Fin de la manifestation à 22h15

Nos paroles reflètent le monde, et à l’ère de l’explosion des flux de communication, elles s’envolent en d’incommensurables nuages, vaporeux, immaîtrisables. Y chercher l’ordre absolu, tâche sisyphéenne. Abdiquer devant une page noircie à outrance, défaite de la pensée. Prêter l’oreille aux choses, se laisser fasciner par l’hétérogène, ou encore ausculter plutôt que juger et détruire, comme le préconisait Nietzsche — telle est l’issue expérimentée par Joris Lacoste et les contributeurs de l’Encyclopédie de la parole depuis 2007. La Suite no 4 en est le dernier opus.
Sur scène, les acteurs ont disparu. Seuls demeurent les documents sonores, d’étranges personnages témoins de l’oralité contemporaine, et les musiciens de l’ensemble Ictus. Projetées dans l’espace théâtral, les paroles prononcées dans plus d’une vingtaine de langues entrent en gravitation pour révéler leur musicalité. Ainsi orchestrées, des situations d’apparence ordinaire et volontairement disparates convergent pour délivrer leurs inflexions profondes. Des voix lointaines, absentes, reconnues ou anonymes, parfois réprimées, mais aussi des fantômes, un rêve éveillé, l’exil et ses chemins, le tableau d’une jouissance… sont quelques-unes des figures de ce theatrum mundi polyphonique dont Pierre-Yves Macé et Sébastien Roux signent respectivement la composition instrumentale et électroacoustique. Une dramaturgie de l’écoute inédite qui marque le retour de Musica au Théâtre National de Strasbourg.


On stage, the actors have disappeared. All that remain are audio documents, strange characters bearing witness to modern-day orality, and the musicians of the ensemble Ictus. Projected into the theatre space, the words spoken in more than twenty languages enter into gravitation, revealing their musicality. Orchestrated in this way, seemingly ordinary and intentionally disparate situations converge to release their deep inflexions. Far-off, absent voices, familiar or anonymous, sometimes repressed, along with ghosts, a waking dream, exile and its paths… are but some of the figures in this polyphonic theatrum mundi.


présenté avec le Théâtre National de Strasbourg

production Échelle 1:1, Ictus ; avec la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings ; coproduction MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Festival d’Automne à Paris, Théâtre National de Strasbourg, Wiener Festwochen, KunstenFestivalDesArts, Kaaitheater, Ensemble Ictus, Teatro Municipal do Porto, Le Quartz - Scène nationale de Brest.
Échelle 1:1 compagnie conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication, la DRAC et la Région Île-de-France. Ictus est soutenu par la Commission Européenne, la Communauté Flamande – Vlaamse Overheid et Vlaamse Gemeenschapscommisie
Pièce accueillie en résidence aux Subs, Lyon, saison 19-20, à la MC93 — Maison de la culture de Seine-Saint-Denis et au Théâtre National de Strasbourg
création le 25 septembre 2020 au Théâtre National de Strasbourg dans le cadre du festival Musica

© visuel : GHOST Editions